Fév 28

Le CFTL (Comité Français du Test Logiciel) propose de passer la certification ISTQB. Plusieurs niveaux sont disponibles :

-Fondation

-Avancé

Plus d’info sur http://www.cftl.net

On peut lire dans certains ouvrages que : «La certification CFTL niveau fondation est en passe de devenir un pré-requis à un emploi de testeur».


Objectifs de l’examen :

Distinguer les personnes certifiées (plus de 600 en France fin 2009) comme des personnes sachant appliquer les techniques de tests logiciels, mais aussi apporter une certaine uniformité dans le langage adapté aux tests. Elle vise toutes les personnes impliquées dans le test logiciel

Préparer l’examen :

L’examen peut être préparé seul ou à l’aide d’une formation dispensée par une société accréditée par le CFTL.

La formation ne dispense pas d’une bonne préparation. Elle s’appuiera principalement sur une lecture approfondie du syllabus et du glossaire.

Ressources pour la préparation :

-Syllabus :  http://www.cftl.net/cms/files/Dokumente/frSyllabusFoundation_v2005.pdf

-Glossaire : http://www.gasq.org/boards/cftl/cms/files/Dokumente/Glossaire%20des%20tests%20de%20logiciel%20-%202%200%20F%20ISTQB.pdf

-Extrait / Examen blanc : http://knowledge-department.fr/reg-fr.html (pas de panique si votre premier score ne dépasse pas les 10 points)

Le niveau fondation couvre :

-Les fondamentaux du test (nécessité, principes généraux, processus de tests, psychologie des tests)

-Les tests vis à vis du cycle de vie logiciel (modèle de développement, niveaux de tests, types de tests, tests et maintenance)

-Les techniques de tests statiques (processus de test, processus de revues, outillage pour l’analyse statique)

-Les techniques de conception des tests (conditions de tests, technique de conception des tests, technique basée sur les spécifications, sur la structure, ou sur l’expérience, sélection des techniques appropriées)

-La gestion des tests (organisation et indépendance des tests, tâches du responsable de tests et des testeurs, estimation, planification et suivi de l’avancement des tests, reporting et contrôle des tests, Gestion de configuration, tests liés aux risques, gestion des incidents)

-Les outils de support des tests (outils de gestion des tests, outils d’aide aux tests, outils d’aide à la spécification, à l’exécution, au suivi des tests, outils de tests de performance, rentabilité des outils de tests, bénéfices et risques relatifs, méthode d’introduction d’outillage)

Se présenter à l’examen :

Attention : stylo à bille noir obligatoire et pièce d’identité nécessaire.

L’examen dure une heure, et ce n’est pas trop, il se compose de 40 questions sous forme de QCM (4 réponses possibles, une seule correcte), elles sont réparties aux travers des différentes catégories du syllabus. un score minimum de 26/40 est nécessaire à l’obtention de l’examen.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.

preload preload preload